Noir, film californien 100% Bourgogne

noir_bd_log171

Daniel Fernandez en ancien tueur de la pègre aveugle qui cherche la rédemption… c’est le pitch de « Noir », un court-métrage tourné en Bourgogne, écrit et réalisé par Nicolas Vernet.

1957, Los Angeles.  Un homme, qui a vécu toute sa vie dans le noir. Au sens propre, car il est aveugle; au sens figuré puisqu’il exerce le métier d’assassin au service de la mafia. Dans les ténèbres de sa vie, il cherche la lumière… Cet homme, c’est Daniel Fernandez, acteur principal aux côtés de la comédienne Alice Maughin de Noir, un film écrit et réalisé par Nicolas Vernet. Ce court-métrage, voulu comme un hommage au genre noir (sous-genre du polar des années 50), tourné en noir et blanc et en anglais, devrait être achevé mi-février. Le tournage, prévu sur six semaines, s’est déroulé dans plusieurs lieux de Côte-d’Or : Cheuge, Genlis, le château de Brochon, Pommard… Quatre scènes enfin devraient être prochainement tournées dans deux cafés dijonnais. Le réalisateur Nicolas Vernet s’avoue des affinités avec le cinéma de Melville ou de David Lynch.

Noir a pu être réalisé grâce à l’association Rêves d’Histoires Production, présidée par Ludovic Gaudry qui dispose de matériel performant (dont une caméra « red », pour les initiés), et permet à des projets tel Noir (comprendre : à budget restreint) de pouvoir avoir accès à ce matériel, mais aussi profiter de l’expertise de techniciens bénévoles par exemple.

Ce projet est destiné à compléter la vitrine de l’association comme nouvelle référence et également à faire le tour des festivals : on lui souhaite naturellement de trouver sa place à Beaune lors du Festival du Film Policier ou au Short film Corner à Cannes. Noir sera achevé en mars et devrait présenté en avant-première au public dans les mois à venir, non seulement à Dijon mais aussi à des distributeurs étrangers.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

 

Laisser un commentaire