Nuits-Saint-Georges : Chemin gourmand et solidaire

10 000 à 15 000 euros sont ainsi reversés chaque année au profit de l’Accueil de Jour de l’AGEF à Nuits. Pour les 1 700 participants de Nuits Chemin Gourmand, parcourir 7 à 8 kilomètres à pied entre les vignes revient à soutenir le monde du handicap.

L’AGEF aura quarante ans en 2018. L’ESAT nuiton est donc confronté à une problématique de pyramide des âges. « Le phénomène du vieillissement nous a rattrapés et, après avoir longtemps organisé l’accueil de jour de nos retraités dans des locaux vides, il a fallu mettre en place une véritable structure dédiée », explique Pierre Mostacci, le directeur général de l’établissement.

De cinq ou six personnes il y a seulement quelques années, les besoins dans ce domaine concernent désormais 20 à 25 personnes, avec des perspectives de stabilisation. La construction de l’accueil de jour a donc mobilisé un investissement de l’ordre de 900 000 euros dont les deux tiers ont été pris en charge par les groupes La Poste et Orange, ainsi qu’une partie importante via les fonds propres de l’AGEF.

Du miel et des marcheurs

Aujourd’hui, l’espace est fonctionnel pour ces retraités handicapés en attente d’activités de loisirs, dans une période qui précède souvent la maison de retraite ou l’EHPAD. « Il faut les aider à maintenir une dynamique », résume Pierre Mostacci.

Le bâtiment a donc été pensé en ce sens. D’une pièce à une autre, l’informatique, le bricolage, la cuisine et la relaxation ont leur place. À l’image de ce bar à vins qui assure une convivialité dont deux animateurs à temps plein sont les garants. Des bénévoles et quelques éducateurs issus du foyer AGEF les assistent. Ce fonctionnement, comme tout fonctionnement, a un coût. L’un des deux postes de permanents est pris en charge par le Conseil Départemental. La vente de miel du rucher-école de l’AGEF couvre une partie des dépenses. Nuits Chemin Gourmand surtout, à hauteur de 10 000 à 15 000 euros chaque année.

Cet événement initialement créé par Pierre Mostacci, Christian Delin et Dominique Bruillot, a donc un apport concret sur le terrain de la solidarité, favorisé par le concours des vignerons et l’engagement d’une centaine de fidèles et engagés bénévoles.

Le 25 juin, pour l’édition 2017 de cette superbe balade entre les vignes de Nuits, 1 700 participants ont eux aussi signé pour emprunter, sur une huitaine de kilomètres dans les coteaux, un chemin pleinement solidaire de l’Accueil de Jour de Nuits. λ

Laisser un commentaire