La Rhumerie Jamaïque s’ouvre au vin

Mercredi, une partie de l’équipe de la « Jam » a participé à une session du Permis de Bourgogne®, organisée par l’Umih Formation. Elle en a tiré, grâce à la soif d’apprendre, nombre d’enseignements sur le vin. De bon augure pour la réouverture imminente de l’établissement relooké.

Les employés de la Rhumerie Jamaïque ont aimé leur journée et sont repartis avec l’ouvrage du Permis de Bourgogne. Ils recevront dans la foulée leur petit papier rose attestant de cette formation. © Jonas Jacquel

Cette journée de sensibilisation coulait de source pour l’établissement de la place de la République. En travaux actuellement pour la première fois depuis son ouverture en 1985, ce dernier souhaite accorder à terme une place plus importante au vin, sans empiéter sur les fondamentaux qui font de lui un incontournable de la nuit dijonnaise.

Dans les locaux de l’Umih Formation, qui forme chaque année des centaines de professionnels de l’hôtellerie-restauration, neuf membres de la « Jam » ont donc appris autour d’un quiz pédago-ludique (en libre téléchargement) animé par les auteurs du Code du permis de Bourgogne, Jacky Rigaux et Dominique Bruillot. Des barmen aux serveurs, du responsable de la sécurité au service comptabilité en passant par les travailleurs en cuisines, tous ont joué le jeu avec la soif d’en apprendre plus sur le vin de Bourgogne.

Plus de 85% de bonnes réponses en fin de journée

À la base, les niveaux étaient assez disparates. Mais chacun avait en tout cas un regard sur son métier-passion et l’envie de satisfaire le client qui, sur Dijon, il faut bien l’admettre, a parfois du mal à se faire conseiller avec tout l’à-propos que les bourgognes méritent, en dehors des quelques établissements spécialisés.

Les employés de la « Jam » ont ainsi apprécié leur transformation entre le matin et l’après-midi du stage : en moyenne 40% de bonnes réponses au quiz, contre plus de 85% après formation. Le recordman de la journée a même coché 96 réponses exactes. Un peu moins que le carton plein (de vin, s’entend) de la première édition, mais tout de même très remarquable. Tous l’ont promis en repartant, l’historique rhumerie aura bientôt vin sur vin.

Laisser un commentaire