Le crowdfunding sauvera-t-il l’église de Trochères?

Trop cher pour Trochères, le nécessaire ravalement de façade de l’église a inspiré les habitants du village de la Vingeanne. C’est par le canal du crowdfunding (ou financement participatif) et la plateforme Ulule qu’ils espèrent financer une partie des travaux. À votre bon chœur… 

eglise-trocheres

Par Michel Giraud
Photos: DR

C’est l’histoire de Trochères, village de la Vingeanne à 25 minutes à l’est de Dijon. Une histoire que l’on pourrait finalement dupliquer dans de nombreuses communes rurales, confrontées au nécessaire entretien de leur patrimoine, avec des budgets de plus en plus serrés. À Trochères, ce sont les enduits de façades de l’église de la Nativité (XIIIème siècle) qui ont subi les affres du temps. Il faut absolument les refaire. Problème: la petite commune (bien nommée, pour le coup) de 170 habitants n’a pas un budget extensible.

Alors, elle fait preuve d’originalité. Elle vient de lancer une campagne de financement participatif, une première pour une commune de Côte-d’Or. « La facture s’élève à 45000 euros, précise d’emblée Nathalie Gavoille, maire de Trochères. Sur cette somme, nous avons des subventions de l’État, des collectivités. Mais une partie du financement revient à notre charge. Nous ne souhaitons pas alourdir notre endettement, alors nous avons décidé de nous tourner vers le grand public »L’opération est menée sur la plateforme Ulule. La campagne porte sur un minimum de 5000 euros, somme qu’il faut impérativement collecter avant le 30 septembre, en espérant bien sûr pouvoir aller bien au-delà.

eglise-trocheres-vitraux

Côté rénovation intérieure, les vitraux ont été refaits en 1979 par la société Weinling de Saint-Appolinaire.

Habitants ou simples défenseurs du patrimoine ont déjà offert 2000 euros

Ce n’est pas la première fois que les Trécariens se mobilisent pour embellir leur église. Déjà en 1858, une souscription publique avait permis d’installer les deux cloches en bronze: Anne-Jean, beau bébé de 226 kg et Marguerite-Louis, 201 kg. Lors de la dernière restauration, en 1979, qui a principalement porté sur l’intérieur de l’édifice, des habitants sont venus prêter main forte à l’entreprise de travaux. Aujourd’hui, la municipalité se tourne vers internet, et l’accueil est plutôt encourageant: « Nous avons déjà reçu environ 2000 euros de dons. Les habitants sont sensibles à notre démarche. Ils sont assez nombreux à vouloir participer. Des anciens habitants nous ont aussi contactés. Et puis d’autres personnes totalement inconnues, qui sont, elles, attachées au patrimoine, aux églises en particulier et qui veulent nous rejoindre dans la démarche. »

Si vous ne souhaitez pas passer par internet, vous pouvez contacter directement la mairie de Trochères (03.80.31.75.41). En rappelant que tous les participants bénéficieront d’une réduction fiscale de 66%. Sans oublier des contreparties accordées aux généreux donateurs. À votre bon chœur m’sieurs dames!

Laisser un commentaire