Twilight sauce bourguignonne ?

10

©JL PETIT

Côté pile, Emmanuelle de Jesus utilise sa plume pour régaler les lecteurs de la rubrique littéraire de Bourgogne Magazine. Côté face, son manuscrit est en finale du Tremplin Black Moon lancé par Hachette. Votez pour qu’on la publie.

A l’entendre, écrire un bouquin vaut bien quelques séances de psy. Puis, dans un style qui lui est propre, elle avance l’argument ultime, celui qui rassemble les foules et nous sort du désespoir dans lequel la crise nous a plongés vertement : « Comme ça, tu ne coûtes rien à la sécu. » Imparable.

A dire vrai, au sein de la rédaction de Bourgogne Magazine, cela ne surprend plus personne. Emmanuelle n’est pas « que » la chef de rubrique littérature de la revue, au style incisif et volontiers taquin. C’est un personnage à part entière qui, au contact des auteurs, elle l’avoue elle-même, engrange les névroses et libère ses instincts. Sur l’écran bleu de ses nuits blanches, faute de feuille blanche, elle tue le temps à coups d’azerty. Naît l’histoire d’une nymphe aquatique, fainéante mais amoureuse d’un garçon qui devient hermaphrodite. Signe avant-coureur du succès annoncé, sa petite sœur adore ça.

Salmacis, tome 2

Hachette lance alors un appel à manuscrits. Difficile de dire non. Le pitch de l’ouvrage colle avec l’objectif visé : la mythique collection Black Moon, celle de Twilight et ses 105 000 fans rien que sur la page Facebook française. Une autre expérience lui donne raison. A Tournus, sa nouvelle sur Boris Vian, pourtant loin des codes du politiquement correct – elle se termine avec un attaché parlementaire qui pisse sur un ministre –, avait obtenu la plus haute distinction. Aussi, notre auteure, qui ne se considère pas comme telle, ne s’était pas déplacée pour recevoir son prix. « Je ne m’en sentais pas le courage », confesse-t-elle. Névrose, sors de ce corps !

Sans tambour ni trompette, sans espoir ni attente précise, Emmanuelle expédie ses 300 pages par La Poste puis oublie. Six mois plus tard, vers la mi-octobre, on lui annonce que Salmacis est retenu parmi les six finalistes sur un total de 554 manuscrits reçus par Hachette. On se demande, en passant, où ils sont tous ces écrivains en herbe ?

Mais peu importe. Car là, mesdames et messieurs, ladies and gentlemen, seniors y sénioritas, il va falloir voter pour elle. Le vainqueur du Tremplin Black Moon sera édité par Hachette. Roulez jeunesse et cliquez, un tome 2 est déjà dans les tuyaux.

Pour voter en ligne : Tremplin Black Moon

 

 

Laisser un commentaire