Vézelay : Ducasse redonne espoir à l’Espérance

Plus d’un an et demi après la liquidation judiciaire de l’établissement de Marc Meneau, le groupe hôtelier porté par Alain Ducasse et Guillaume Multrier reprend l’Espérance à Saint-Père-Sous-Vézelay. C’est en même temps la Colline Eternelle qui reprend l’espoir de retrouver des étoiles à son pied.

lesperance-282

Photos : D.R.

C’est la fin d’une histoire de la gastronomie française et le début d’une autre. Après avoir chuté une deuxième fois sur le terrain économique, le chef Marc Meneau avait été contraint de rendre définitivement le tablier au début de l’année dernière. L’enfant terrible de Vézelay, après un parcours exceptionnel, marqué notamment par une personnalité forte et atypique, quittait la scène laissant derrière lui et à un administrateur judiciaire un patrimoine exceptionnel qui allait vite se faire envahir par les toiles d’araignées.

De son côté, Alain Ducasse, dont on connaît le don pour les affaires, et son associé Guillaume Multrier, du groupe français Hôtel & Food Disrupt Partners, avaient clairement annoncé la couleur sur YouTube: « Il y a un peu partout en France, des hôtels mythiques qui ont une vraie histoire et auxquels on va apporter une vraie table pour perpétuer la tradition des grandes maisons françaises. » Parmi les projets visés, « une très belle maison à Vézelay qu’on va essayer de faire revivre ».

marc-meneau

Marc Meneau avait été contraint de rendre définitivement le tablier au début de l’année dernière.

1,4 million d’euros

Selon nos confrères de l’Yonne Républicaine et du site Food&Sens, le montant de la transaction s’élèverait à 1,4 million d’euros ce qui, bien évidemment, ne couvrira pas le passif. Mais le nouveau projet d’Alain Ducasse, qui impliquera de sérieux travaux, laisse entendre que 33 postes seront créés contre 42 du temps de Marc Meneau.

Après avoir perdu sa troisième étoile, le chef de Vézelay avait connu de grosses difficultés financières et espéré un temps confier la reprise de son établissement à son fils Pierre. Au bout du compte, c’est une autre histoire qui s’écrit désormais, permettant à la colline Eternelle de retrouver espoir en l’Espérance.

One thought on “Vézelay : Ducasse redonne espoir à l’Espérance

  1. Desreaux
    21/11/2016 à 14:48

    Bonjour,

    Cela ne m’étonne pas que l’Espérance ait eu des difficultés financières. Nous y avons déjeuné il y 2 ou 3 ans avec mon mari et une amie. Nous n’avons pas été très bien accueillis, et avons nettement senti que les quelques plats proposés n’étaient destinés qu’aux personnes de passage (alors que nous ne résidons pas très loin), et aux personnes ne faisant pas partie du « gratin ». On nous a même demandé ce que nous avions comme véhicule et où nous étions garés ! (Il est vrai que nous ne voyons pas le parking depuis le hall d’entrée). Peut-être s’attendaient-ils à ce que l’on réponde « une 2CV » ou « une Clio » !! Mauvaise pioche, nous avons un BMW X5. Mais peu importe, pour moi une voiture n’est pas un critère … Monsieur Valéry Giscard d’Estaing sortait bien en 2CV de l’Elysées, le soir, afin d’aller retrouver Fanny Ardant !

    Pour conclure, le fait que Marc Meneau perde son établissement ne nous peine guère. D’autant plus que ce Monsieur voulait laisser à son fils son affaire en perdition : merci papa !!!

    Nous souhaitons à Monsieur Alain Ducasse une nouvelle réussite avec l’Espérance. Mais nous avons confiance …

    Cordialement.

    Evelyne Desreaux

Laisser un commentaire