Alain de Senne, speaker mythique du sport français, se pose à Dijon et reprend la gestion du restaurant Terre & Mer, place de la République. Fidèle à sa personnalité, le nouveau taulier en profite pour installer un concept chaleureux nommé Pick & Roll. Présentations.

Alain de Senne dans la salle du Terre & Mer, rebaptisé Pick & Roll, l’un des deux restaurants de la place de la République à Dijon appartenant au groupe JDA. Le speaker continuera d’enflammer le Palais des sports. © Antoine Martel

« Daviiiiiiid Holston ! » Au bout des tables de marque, le pape du « sportacle » fait entendre sa voix de stentor après un 3 points du lutin américain. Alain de Senne est la voix des salles françaises depuis vingt ans. A2SN, ce copyright vivant (son vrai nom est Éric Le Gars) caché sous ses lunettes fumées, ne manque jamais d’égrener son CV. Il a le droit d’en être fier : par sa science de l’ambiance, l’homme-orchestre, près de 6 000 matchs ou événements au compteur, a métamorphosé des salles-cathédrales partout en France. Depuis 2017 et le début de sa collaboration avec le club dijonnais grâce à Jean-Louis Borg, cela vaut pour le Palais des sports des « guerriers » de la JDA, comme il les appelle.

« La synthèse de ma vie »

À un âge où l’on n’a plus envie de le divulguer, Alain voulu changer de routine. « Je faisais 70 000 km par an en train. Une vraie tortue avec son sac sur le dos en permanence. » Cette année, le Nantais a donc posé sa carapace à Dijon, dans un appartement du club, après « avoir vraiment accroché avec le président Thierry Degorce, qui a fini par me parler du restaurant dont le groupe JDA est propriétaire ». Cette proposition sur un plateau est un signe du destin.

« Mon père était chef étoilé à Nantes et j’ai grandi dans ce resto au bord de l’Erdre. Ce projet, c’est la synthèse de toute ma vie. » À peine arrivé (l’inauguration vient d’avoir lieu le 5 mai), l’intuitif Alain a repositionné le concept. Bienvenue au Pick & Roll, clin d’œil « basketballistique » assumé, où il a déjà installé un bar estival extérieur façon Saint-Trop’ et glissé à la carte un petit cocktail maison. Le tout sous la supervision de Rudy Maire, directeur des opérations CHR du groupe JDA, concerné aussi par la Brasserie République voisine.

Alain et Flo

Le Pick & Roll va donc réaffirmer son identité sportive et populaire sans pour autant devenir sectaire. « Un repaire chaleureux, où il fait bon vivre de jour comme de nuit », résume A2SN. Au 27 de la place de la République, on pourra aussi bien regarder un match sur grand écran que se raconter nos vies autour d’un verre ou plus si affinités. La terrasse invite naturellement à prendre le soleil. En cuisine, le chef Florent Claudel mijote une préparation aux petits oignons, plus en phase avec les attentes (et le budget) que l’on peut avoir ici.

Plus Dijonnais que lui, tu meurs. Ce quadra expérimenté a fait tous les pianos du coin et vient de trouver un challenge excitant au côté du gouailleur Alain. « On s’est tout de suite entendus et ça va se sentir », prophétise le chef enjoué, qui régale déjà de plats à partager et de week-ends thématiques (huîtres et fruits de mer dernièrement). Florent n’hésite pas non plus à placer sur la table de nos envies une souris d’agneau confite 8 h, avec son écrasé de patates douces et sa petite sauce au jus de cuisson et miel… Pour un pick and roll digne de ce nom, au basket, il faut être deux. Les Dijonnais vont vite s’en rendre compte : Alain et Flo font la paire.

Lire aussi

Laisser un commentaire