Chez Guy, de la truffe et des grands crus à prix coûtant

Chez Guy a la bonne habitude de proposer des grands bourgognes rouges à prix coûtant certains jours de novembre. De quoi se faire largement plaisir sans se ruiner.

YvesRebsamen © Clement Bonvalot-2

La démarche est originale et désormais ancrée dans les esprits. Elle est aussi la  bienvenue pour notre portefeuille: au mois de novembre, Chez Guy, à Gevrey-Chambertin, on joue la carte des vins et de la transparence en pratiquant, les mardis, mercredis et jeudis, des prix coûtants sur une sélection des rouges de la cave.

Cette cave, justement, parlons-en. Pendant que son frère Yves est au piano, Natacha Rebsamen veille sur le royaume du pinot noir. Chez Guy a même reçu pour cela les honneurs du Wine Spectator qui lui a décerné, les trois années précédentes un « Best of award of excellence ». Les plus grands domaines et les plus grandes appellations de la Côte de Nuits, notamment, font du restaurant gibriaçois une destination très prisée des amateurs de vin.

Avec cette démarche très originale, unique à notre connaissance, la maison bouscule les codes d’une Bourgogne parfois difficile à découvrir dans ce qu’elle a de meilleur, du point de vue du porte-monnaie. Chacun sait, et cela n’est pas un secret, qu’un grand cru s’entrevoit avec plusieurs centaines d’euros sur une table. Là, avec une telle ouverture, on peut se faire plaisir sans être frustré dans l’assiette.

Un gevrey vieilles vignes 2011 de chez Denis Mortet à 39,60 euros ou un morey-saint-denis En la rue de Vergy 2011 de Bruno Clair, sont ainsi de bien jolis « tickets d’entrée ». Dans la catégorie des grands vins, s’offrir un nuits-saint-georges premier cru Richemone de chez Perrot-Minot à moins de 100 euros (99,52 pour être précis!) ou Clos de la Roche 2010 du domaine Armand Rousseau à 109,20 euros a quelque chose d’unique.

D’autant plus unique qu’on peut faire le choix du menu de saison qui (une autre coutume de la maison qui fonctionne selon des thématiques) consacre en ce moment la truffe de Bourgogne. Au menu: croustini au beurre de truffes, noix de saint-jaques poêlées avec une fondue de mini poireaux aux truffes et un craquelin truffé, ris de veau rôti clouté de truffes, entremet au chocolat Gunjana aux carottes avec une glace et une tuile à la truffe…

Bon appétit… et soif modérée comme il est conseillé de dire.

Pour réserver: www.chez-guy.fr

©photo : Clément Bonvalot

Laisser un commentaire