Le concessionnaire DS Automobiles et Citroën à Beaune est un amoureux des belles tables. Grâce à Michel Varzinac, DijonBeaune.fr pourra offrir des repas pour deux pendant dix semaines dans la ville la plus gourmande de Bourgogne. Et en même temps soutenir nos restaurateurs.

L’étoilé Christophe Quéant ( Le Carmin) fait partie des 10 établissements beaunois partenaires de cette belle opération signée du directeur Michel Varziniac. Nb : Photo « d’avant-guerre », sans masque ni distanciation donc. © Bénédicte Manière

Par Dominique Bruillot

Son profil « avantageux » ne trompe pas. Il a plus le galbé d’un élégant mais solide DS7 Crossback que le profil effilé d’une légendaire SM Maserati. Michel Varziniac est de la race des seigneurs de la table, il ne s’en cache pas. Et c’est sur ce délicieux défaut, que nous partageons volontiers avec lui, qu’il compte donner à sa concession le goût de reprendre plein pot les affaires tout en soutenant les restaurateurs.

« Le métier est dur, on n’a pas de visibilité, nous ne savons même pas dans quel état psychologique seront nos clients. » Bien évidemment, Citroën et DS Automobiles sont comme les autres marques. Le confinement a remis le rêve de voiture au garage. Constat aussi récurrent, cette période trouble « révèle la motivation des équipes ». La concession dirigée par Michel Varziniac appartient au groupe Chopard. Il est toujours bon de se souvenir qu’elle emploie une trentaine de personnes et livre, en temps normal, environ 540 véhicules neufs pour 400 d’occasion. Tous n’attendent qu’une chose, pouvoir repartir pied au plancher.

Un test géant pour les constructeurs

Comme tant d’autres professions, le monde automobile a retiré les clés de son tableau de bord le mardi 17 mars. « Il y a bien des actes de commerce qui peuvent être faits en visioconférence avec un client, nous nous sommes organisés autour de ces nouvelles techniques, mais acheter une voiture, c’est tactile », résume le concessionnaire beaunois. L’activité est réduite à des collaborations avec les entreprises qui échappent plus ou moins au chômage partiel. Cette crise devient, avec les limites que cela suppose, un « test géant pour les constructeurs dans leur capacité de vente en ligne ».

Cela dit, « l’acte de vente, c’est une relation humaine, l’automobile se déguste ». Contre mauvaise fortune bon cœur, Michel Varziniac parvient donc à organiser des livraisons pendant le confinement. « Une vingtaine sont programmées, l’équivalent d’un demi-mois à la même période. » Il y a du bon à recevoir le client. « Il est heureux de prendre son véhicule, parfaitement sanitarisé, on lui remet les clés après les avoir désinfectées, on lui explique tout de l’extérieur puis on lui promet surtout de revenir le voir après pour peaufiner la transmission. »

« Si je peux installer une bonne image de la concession tout en soutenant nos restaurateurs, je serais content. Mon ADN c’est de travailler dans la réciprocité, dans un circuit le plus court possible. »

Chaque acte de livraison n’est pas neutre. Il mobilise, outre le concessionnaire, le vendeur du véhicule, une secrétaire commerciale dédiée au dossier, un préparateur et un mécanicien. C’est aussi un moment particulier de bienveillance et de convivialité qui rappelle que sans le concours de l’humain, le plaisir de l’acte d’achat n’est rien.

Travailler dans la réciprocité

Aussi, dans la perspective d’un retour plus ou moins normal aux affaires, Michel Varziniac a une pensée pour ses amis cuisiniers : « Beaune est une ville géniale pour les amoureux de la table, et si je peux installer une bonne image de la concession tout en soutenant nos restaurateurs, je serais content. Mon ADN c’est de travailler dans la réciprocité, dans un circuit le plus court possible, à l’échelle de la ville et des cantons autour. »

D’où la grande idée : un jeu pour faire gagner un week-end en DS7 Crossback + 10 repas pour deux à Beaune (dans 10 restaurants différents, dès qu’ils seront rouverts bien sûr). DijonBeaune.fr s’associe à l’opération en la relayant et en offrant aussi à chaque gagnant un Dictionnaire universel du vin de Bourgogne du regretté Jean-François Bazin. Puis en vous donnant des nouvelles de chacun de nos restaurateurs, au fur et à mesure de l’avancement du jeu. On va vous faire saliver un moment !


Les restaurants partenaires

Pour DS Store
Le Carmin, 4 place Carnot.
Le Caveau des Arches, 10 boulevard Perpreuil.
L’Expression, 11 rue Maufoux.
L’Ermitage de Corton, D974 à Chorey-lès-Beaune.
Loiseau des Vignes, 31 rue Maufoux.

Pour Citroën
Bistro des Cocottes, 3 place Madeleine.
Pietro Restaurant, 4 boulevard Jules Ferry.
Piqu’Bœuf, 2 rue du Faubourg Madeleine.
Écrit’Vin, 8 place Carnot.
Le Conty, 5 rue Felix-Ziem.


Lire aussi

Laisser un commentaire