L’an dernier, le chef de cave Christophe Briotet avait charmé l’International Wine Challenge pour ses vins rouges. Rebelotte pour les blancs en 2021 ! Laurent Delaunay, le responsable de cette aventure (re)naissante dans les Hautes-Côtes de Nuits, n’en finit plus de savourer.

« Le concours de vins annuel le plus rigoureux, le plus impartial et le plus influent au monde. » Sobre est la présentation de l’International Wine Challenge, qui se tient traditionnellement en avril, de l’autre côté de la Manche. Cette dégustation mobilise plusieurs dizaines de jurés de haut niveau, à rythme très soutenu, en différents « rounds » de dégustation à l’aveugle. Des vignerons provenant d’une cinquantaine de pays soumettent leurs vins à un jugement basé sur « leur fidélité à leur style, à leur région d’origine et à leur millésime ».

En découle une habituelle série de médailles. Puis viennent les très attendus prix spéciaux. La 37e édition a livré son verdict le 30 juin. Concernant le prix du Winemaker de l’année pour les vins blancs, la short-list finale était hautement bourguignonne : Christophe Briotet (Maison Edouard Delaunay), Vincent Bartement (La Chablisienne), Alain Serveau (Maison Albert Bichot) et Kym Schroeter (Penfolds Wines, Australie).

« Un rêve »

Les chardonnays du premier ont le plus ému le jury. Comme en 2020 pour les vins rouges. L’écho mondial de la distinction est une bénédiction pour cette maison de négoce à la renaissance fulgurante, véritable phénix de Bourgogne sous l’impulsion de Laurent Delaunay. « Quand nous avons appris l’an dernier que Christophe Briotet était élu Red Winemaker de l’année, nous sommes restés sans voix. Remporter le trophée du White Winemaker l’année suivante est tout simplement incroyable », s’enthousiasme l’intéressé, dans une vidéo en anglais en compagnie de son protégé, depuis les caves du château de Charmont.

Comme une belle grappe de chardonnay, la famille est mûre pour d’autres aventures. Avec son cousin Dominique Gruhier, vigneron bio ayant un pied à Epineuil et l’autre à Chablis, Laurent Delaunay s’apprête à lancer Grand Calcaire pour révéler le beau terroir du Chablisien. Un vignoble qui a beaucoup souffert des derniers épisodes de gel. Mais la famille a de la ressource et le goût des défis. Elle entend bien explorer ce nouvel horizon avec le même niveau de qualité. Tout cela est cousu de fil blanc.

Laisser un commentaire