Confinée à Tokyo seule dans un petit studio, la cadette de la famille Loiseau avait envie de cuisiner pour passer le temps. Avec très peu de matériel, elle « fait avec les moyens du bord » et propose une recette toute simple et savoureuse. Arigatô Blanche !

Même si elle conseille plutôt un blanc, un cahors ou un côte-de-nuits village dans sa jeunesse, sur le fruit et l’acidité, offrira aussi un relief supplémentaire au plat. © Blanche Loiseau

J’ai utilisé une poêle à bord hauts, une casserole, une passoire fine, un couteau, une râpe à fromage, un cul de poule et une spatule. 

Les gnocchis :
300 g de pommes de terre
2 œufs
100 g de farine
50 g de parmesan

  • Cuire les pommes de terre à l’eau. Les écraser au presse purée (dans mon studio, une passoire fine a fait l’affaire !).
  • Incorporer le parmesan râpé, les œufs puis la farine. 
  • Faire une boule bien farinée.
  • Fariner la planche ou le plan de travail. 
  • Faire des « boudins » et couper avec un couteau en petit rectangles. Cuire 3 min dans de l’eau salée frémissante. Égoutter et garder de côté. 

L’accompagnement

  • Couper les asperges à la taille souhaitée. Garder les têtes avec les petits pois. 
  • Poêler avec un peu d’eau et de beurre les « corps » des asperges jusqu’à ce qu’elles soient presque cuites. 
  • Ajouter les têtes et les petits pois. Au fur et à mesure que l’eau s’évapore, le beurre reste et va glacer gentiment les légumes. 
  • Garder de côté.
  • Poêler la pancetta (ou lardons) avec les gnocchis. Ne pas hésiter pas à les laisser colorer un peu ! 

Ajouter les légumes, et déguster !

PS : cela sera parfait avec un petit verre de bourgogne blanc !

Titulaire d’un master Arts culinaires de l’institut Paul Bocuse, Blanche Loiseau a entamé avec le Japon un tour du monde culinaire avant de revenir à Saulieu. © Jean-Luc Petit

Lire aussi

Laisser un commentaire