La Saint-Vincent à Saint-Aubin: allez-y en train!

© Clement Bonvalot

© Clement Bonvalot

Viticulteur à Saint-Aubin, héritier d’une tradition familiale, Vincent Prudhon est le secrétaire du Comité d’organisation de la Saint-Vincent tournante de Saint-Aubin. Une semaine avant l’évènement (25 et 26 janvier), il se prête au jeu de la tweet-interview (140 signes par réponse). C’est sec… mais gouleyant. Il vous conseille même de prendre le train.

Une Saint Vincent tournante pour un village de 260 habitants, c’est beaucoup non ?

Un très gros événement, d’autant que c’est la première de notre histoire, c’est la première fois que nous accueillons la Saint Vincent Tournante.

Malgré tout pas trop stressé si près du but ?

C’est l’effervescence ! Pour toutes les commissions, c’est l’aboutissement de deux voire trois ans de travail. Alors forcément, la pression monte !

Qu’attendez-vous de ce week-end ?

C’est déjà une aubaine sur le plan de la communication. Mais aussi un honneur de recevoir tous nos amis vignerons de la Bourgogne.

Mais encore ?

C’est forcément l’occasion de remercier toutes celles et ceux qui depuis plusieurs générations ont permis l’envol de notre appellation.

A qui pensez-vous ? 

A nos parents, nos grands-parents. Nous les jeunes, allons ainsi pouvoir rendre hommage au travail de tous ceux qui nous ont précédés.

Comment se porte l’appellation aujourd’hui ?

Depuis 15 ans, nous avons pris un virage blanc, avec des vins de qualité sur des coteaux communs à nos prestigieux voisins de Chassagne et Puligny.

Des vins que l’on va donc pourvoir gouter le week-end prochain ?

Il y aura 6 cuvées qui ont été faites avec l’ensemble des productions des viticulteurs sur les millésimes 2009, 2010, 2011 et 2012.

Un joli bouquet

En prenant la décision d’organiser la fête, il y a 4 ans, on a pu travailler sur un large éventail. Ça promet de belles découvertes.

La fête promet donc d’être réussie

Neuf caveaux seront ouverts. On veut une Saint-Vincent qui soit une fête de village, en impliquant tous les habitants, vignerons ou non.

Avec toujours le même gros dossier pour une Saint-VIncent, la sécurité 

Surtout pour notre petit village. On travaille sur l’accessibilité, le stationnement depuis des mois. C’est compliqué, mais ça va le faire !

On peut aussi venir en train.

Surtout même. Un partenariat avec la SNCF permet des navettes depuis la gare de Chagny à 7 km de Saint-Aubin. C’est LA solution !

 

Retrouvez aussi sur le même sujet :

La dégustation de nos meilleurs vins blancs de Saint-Aubin : http://www.dijonbeaunemag.fr/la-saint-vincent-a-saint-aubin-nos-meilleurs-blancs/

La dégustation de nos meilleurs vins rouges de Saint-Aubin : http://www.dijonbeaunemag.fr/la-saint-vincent-a-saint-aubin-nos-meilleurs-blancs/

 

Laisser un commentaire