Et si on donnait 2 heures de notre temps avant de déguster les cuvées de la 78e Saint-Vincent tournante ? L’association cherche encore 180 bénévoles pour samedi 19 et dimanche 20 mars… Lancez-vous !

Que serait une Saint-Vincent tournante sans ses bénévoles ? À trois semaines de l’événement, l’association cherche encore 180 bénévoles pour le samedi et le dimanche. « C’est juste un petit coup de main sur des créneaux de 2 heures. Et en plus, on fournit le casse-croûte et un coup de blanc. » Royal, non ? Jean-Michel Chartron et ses compères ont retourné toute la Côte de Beaune à la recherche de bonnes âmes. Beaucoup ont répondu présent mais la quête continue. Si vous voulez donner deux petites heures de votre temps (ou plus, évidemment), entre deux dégustations, c’est ici que ça se passe !

Dernière présentation avant l’événement

Le grand week-end du vin approche à grands pas ! Les 19 et 20 mars, Puligny-Montrachet, Corpeau et Blagny accueilleront, main dans la main, des milliers de visiteurs. La bamboche à la Bourguignonne est enfin de retour. Cette 78e édition tant attendue, après deux reports pour les raisons que l’on connaît, s’annonce sous les meilleurs auspices. Trois semaines avant l’événement, ce mercredi 2 mars, le président Chartron et son comité n’ont pas manqué de nous remettre l’eau à la bouche. À Lyon cette fois-ci, dans le magnifique caveau du Grand Réfectoire du Grand Hôtel-Dieu. Les bénévoles pulignieusiens ont convié des acteurs du monde du vin et de la presse bourguignonne et lyonnaise pour une dernière dégustation. Ainsi que le chanteur et guitariste Michael Jones, parrain de la Saint-Vincent tournante de Saint-Véran 2018. On l’avait déjà déjà dégustée il y a quelques mois, mais on voulait rafraichir notre mémoire. Verdict : nos souvenirs ne sont pas trompeurs, les 8 cuvées (dont 4 premiers crus, tout de même) sont bel et bien exceptionnelles. Du Bourgogne Côte d’Or aux premiers crus, le fruit du travail de la soixantaine de donateurs et des trois vinificateurs (Jean-Charles Fagot, Pierre Vincent et Laurent Martelet) donne envie de lever le coude. Cela vaut bien un petit coup de main, non ?

Laisser un commentaire