Après le drôle d’épisode ayant conduit à son report, la Préfécture de Côte-d’Or a annoncé que la Vente des vins des Hospices de Beaune se tiendra le dimanche 13 décembre. « Dès demain (mardi 1er décembre), les acheteurs inscrits seront contactés pour préciser les modalités pratiques pour enchérir dans les meilleures conditions », font savoir les Hospices de Beaune. « La date retenue n’est certainement pas la meilleure pour notre Ville » tempère Alain Suguenot.

Les Hospices de Beaune le 14 novembre 2020

« Une décision du conseil des ventes volontaires (CVV) avait rendu nécessaire le report de la vente des vins des Hospices de Beaune, qui aurait dû avoir lieu le 15 novembre.

Après l’adaptation par le Gouvernement des dispositions du confinement, sur proposition du directeur des Hospices, en concertation avec le maire de Beaune et les acteurs de la filière viticole, Fabien Sudry, préfet de la région Bourgogne-Franche-Comté, préfet de la Côte-d’Or, valide la date du dimanche 13 décembre 2020 pour la prochaine vente des vins qui se tiendra dans des conditions sanitaires strictes.

Fabien Sudry souhaite un plein succès à la vente des vins des Hospices, vente caritative d’exception, qui contribue à l’équilibre financier des Hospices de Beaune et qui participe à la réputation des vins de Bourgogne sur notre territoire et à l’international. »

Communiqué de la Préfécture


© Jean-Luc Petit

« Ce communiqué vient clore les rebondissements et les nombreux atermoiements, suite à la décision du Conseil des Ventes Volontaires d’imposer le report de cette vente. Si le Président du Conseil de Surveillance ne peut que se réjouir que cet événement, si important pour notre Hôpital, son avenir, ses investissements, se tienne comme prévu en présence des acheteurs, sous les Halles de Beaune, la date retenue n’est en revanche certainement pas la meilleure pour notre Ville et tous ses professionnels, déjà tant éprouvés par la crise sanitaire.

Car la Vente des Vins des Hospices Civils de Beaune n’est pas une simple vente aux enchères de vin. Elle est une véritable alchimie entre générosité, charité et festivités dont les bénéfices rejaillissent aussi, sur toute une économie et donc, toute une population. Nos commerçants, nos hôteliers, nos restaurateurs et nos cafetiers auraient eu bien besoin de cette accélérateur de relance en début d’année prochaine, et pourquoi pas en lieu et place de la Saint Vincent Tournante. 

Cette date, après le 31 décembre, ne pouvait cependant hélas être retenue du fait de l’annualité fiscale de la comptabilité des Hospices et du particularisme de la préparation et de l’élevage des vins. J’en prends acte, et ne peux que souhaiter de tout cœur, que les enchères montent au plus haut pour cette 160e édition qui, rappelons-le, interviendra directement au profit des soignants, à travers la pièce de charité, dont les bénéfices seront attribués à la Fédération des Hôpitaux de France et de son Comité des Œuvres Sociales.

Pour mieux rebondir, un autre évènement pourra être organisé conjointement avec l’Hôpital, courant 2021, après les mesures de confinement, afin de dynamiser notre tissu économique et culturel.

Communiqué d’Alain Suguenot,
maire de Beaune et président du Conseil de surveillance des Hospices

Laisser un commentaire