Le Château de Rochefort fait dans le crowdfunding

France 2 en avait fait largement l’écho il y a peu: Rochefort est l’un des quatre chefs-d’œuvres en péril soutenus par la Fondation VMF dans le cadre d’une opération de financement participatif. Vous avez jusqu’au 19 novembre pour devenir « actionnaire » de ce plan de sauvetage du château.

La Fondation VMF (Vieilles Maisons françaises), créée en 2009 sous l’égide de la Fondation du patrimoine, œuvre pour la sauvegarde et le rayonnement du patrimoine. Elle vient de lancer la troisième édition de son opération de crowdfunding « Fous de Patrimoine ».

asnieres-en-montagne_-_chateau_de_rochefort_01-1024x683

Le financement participatif se met donc au service d’édifices en péril. Cinq monuments ont été choisis en France, parmi eux, le château de Rochefort en Côte-d’Or. L’objectif de la collecte est de réunir un minium de 10000 euros afin d’étayer et de sauver l’un des principaux murs du château, comportant trois imposantes cheminées sculptées.

Construit au XVème siècle, abandonné au XVIIIème, le château de Rochefort renaît depuis 13 ans grâce au dévouement des membres de l’association Les Clefs de Rochefort à qui la gestion du site a été confiée. Pour soutenir un peu plus encore le projet, la fondation VMF a décidé de doubler chaque don de particulier ou d’entreprise qui sera reçu via la plateforme de dons en ligne Ulule (fr.ulule.com/château.rochefort), jusqu’à atteindre l’objectif fixé.

Les premiers retours sont encourageants: lors des trois premiers jours de collecte, plus de 2500 Euros avaient déjà recueillis. Vous avez jusqu’au 13 novembre pour vous associer à l’opération. Tout le monde peut participer. En vous rendant sur le site de la fondation VMF (www.fondationvmf.org/fous-de-patirmoine) vous découvrirez aussi les quatre autres projets de restauration du patrimoine en péril sélectionnés pour cette édition: le château d’Andlau dans le Bas-Rhin, le château de Lassay en Mayenne, la chapelle de Mont-l’Evêque dans l’Oise et l’abbaye de Villelongue dans l’Oise.

Laisser un commentaire