Renaud Gourdon, essai transformé !

Pierre Nudant, le concessionnaire Alfa Romeo du département, a le rugby rivé à la carrosserie. Le nouveau coach du Stade Dijonnais, Renaud Gourdon, était naturellement en première ligne pour tester le premier SUV italien. Au bout du compte, l’essai a été facilement transformé.

Par Andrea de Cesaris
Pour Dijon-Beaune Mag #67
Photos : Christophe Remondière

L’attachement de Pierre Nudant au Stade Dijonnais est indéfectible, dans les bons comme dans les mauvais moments. Au moment de choisir un essayeur du nouveau SUV Stelvio, le nom du nouveau manager général s’est imposé comme un évidence. « J’adore ce mec, il peut amener beaucoup », commente simplement et sincèrement l’intéressé. Il faut dire que Renaud Gourdon a rejoint Dijon à l’intersaison avec un joli CV (il a mené Angoulême de la Fédérale 2 à la Pro D2 en trois ans).

Faire grandir la flamme

Sa pondération naturelle lui fait dire que « chaque histoire est différente » et qu’il ne fera pas des miracles en un claquement de doigts. « Dijon est un terreau favorable qui permet d’être ambitieux. Les structures sont de bon niveau, le centre de formation sort quantité de jeunes et si demain nous accédons au pôle Élite, voire un jour en Pro D2, ils auront moins de raisons d’aller voir ailleurs. »

Au moment de prendre place entre les poteaux de Bourillot en Stelvio, Renaud pose un regard sur Dijon et son rapport au rugby. « Très ancré culturellement, la passion est profonde. La flamme n’est pas éteinte chez les supporters et les partenaires. À nous de la faire grandir en cette année de transition (ndlr, le Stade a commencé la saison avec 8 points de pénalité) où le maintien sera la priorité. »

Élégance latine

De son côté, dans un autre registre, Alfa Romeo a su raviver la flamme. L’arrivée de la berline Giulia, élue plus belle voiture de l’année 2016, a montré la voie. Le premier SUV de la marque aux trèfles a été accueilli à bras ouverts par Pierre Nudant : « Le segment des SUV représente environ un tiers du marché en Europe. Alfa se devait de se positionner dessus. » L’essai s’est transformé en coup de maître ; le coup de crayon des concepteurs du Stelvio a été aussi inspiré que pour la Giulia. Cela ne déplait pas à notre essayeur du jour. Renaud Gardon apprécie « la ligne sportive mais gardant une certaine élégance latine… C’est assez rare de nos jours ».

Et l’intérieur, coach ? « À l’image de la ligne extérieure, stylée, avec du cuir de qualité… on est presque dans de la haute couture ! » Renaud ne se fait pas prier pour lancer les 280 chevaux du moteur essence. « Le son est beau mais s’efface suffisamment, l’insonorisation a très bien été travaillée », observe le pilote, tout surpris de voir la Stelvio s’enrouler dans les virages avec facilité « malgré son gabarit plutôt pilier qu’ailier ». Alors, il n’hésite pas à mettre à l’épreuve les quatre roues motrices sur les hauteurs de Dijon. Puis revient au centre-ville, tranquille, en souplesse et en silence.
Aussi jouissif qu’un essai entre les poteaux. 


Nudant Automobiles
1 Ter rue Antoine Becquerel 21300 Chenôve – 03 80 51 50 04

Laisser un commentaire