Romuald Fassenet a coaché les équipes du Japon, de l’Australie et de la France pour le Bocuse d’Or. Le chef étoilé du Château du Mont Joly, à Dole, et meilleur ouvrier de France fait aussi ses déplacements avec le SUV DS7 Crossback. Normal, il adore la voiture et le concessionnaire DS Automobiles à Beaune est un grand fan de sa table.

Romuald Fassenet en son Château du Mont Joly à Dole. © Etienne Ramousse

La cuisine est d’abord une affaire de partage entre un cuisinier et un gourmet. Romuald Fassenet et Michel Varziniac sont respectivement de ces deux catégories. Le premier est à la tête d’une très belle adresse étoilée, le Château du Mont Joly. Meilleur ouvrier de France depuis 2004, récompensé par Paul Bocuse en personne – signe avant-coureur –, il a construit sa réputation sur son perfectionnisme et sa passion pour le produit. Le deuxième est concessionnaire DS Automobiles à Beaune et ami de longue date du premier.

Romuald est un compétiteur né. De 2009 à 2013, il a accompagné l’équipe du Japon au Bocuse d’Or, obtenant la dernière année, avec ses protégés, le Bocuse de bronze, au terme de 5 h 35 (c’est le temps du concours) de travail sur la trilogie royale du homard, du turbo et du bœuf irlandais. En 2017 c’est de l’Australie dont il est le coach, avec un prix de la promotion à  la clé, puis, en 2019, de la France et du candidat Matthieu Otto.

DS7 Crossback, fidèle partenaire de route

Cet attachement au plus grand concours de cuisine du monde se poursuit. Romuald est passé de l’autre côté du piano, intégrant le jury cuisine de la sélection française. Il ne lâche rien, déclarant à nos confrères de L’Est républicain : « Je suis le Didier Deschamps de la cuisine. Sachant que mon rôle ne se limite pas à la cuisine, il s’agit aussi de préparer le candidat sur les plans physique, mental et logistique. »

Mais le chef a un autre centre d’intérêt, il a craqué pour le DS7 Crossback que n’a pas manqué de lui faire essayer son plus fidèle convive. Ni une ni deux, puisque nous sommes dans un environnement de compétiteurs, la belle voiture est devenue la partenaire du coach. L’histoire est toujours sympathique à raconter, car elle permet aux deux amis de se projeter vers d’autres épisodes qui ne feront pas de mal, ni à la marque, ni à la cuisine en général. Une passion contagieuse puisque le chef Davy Tissot (en photo ci-dessous), qui représentera la France pour la finale mondiale 2021, a lui-même reçu les clés d’un DS7 Crossback.

Davy Tissot, gagnant du Bocuse d’Or France 2019, représentera la France pour la grande finale  en janvier 2021 lors du Sirha à Lyon. © Etienne Ramousse

Hymne au circuit court

Un partenariat qui s’étend aussi, comme on le voit sur nos photos, à la quête des meilleurs fournisseurs dont Romuald Fassenet s’est fait une spécialité. Il apporte un soin particulier à prendre in situ des nouvelles de ses produits. Et s’inquiète ainsi de la santé de sa volaille de Bresse et des vaches qui lui donneront le meilleur des laits, de l’état de la rivière où l’on pêchera pour lui de beaux poissons, ou encore de l’épanouissement des choux qui finiront entre ses mains.

Pour vérifier tout ça, il faut y aller soi-même, prendre le volant du… SUV DS7 Crossback. Le périple ne manque pas de charme, on voit du pays et la balade est un hymne à l’amour des bonnes choses et du circuit court. C’est cette proximité que le photographe Étienne Ramousse va chercher avec ses objectifs, rapportant de belles images que nous nous plaisons à diffuser, pour le plaisir des yeux et ce qu’elles suscitent déjà à nos papilles.   

Laisser un commentaire