Saga SICA, épisode 2 : pros du sol au plafond

Cloisons, bardage, menuiserie, isolation, revêtement, la concession Peugeot de Saint-Apollinaire s’est basée sur un modèle de Blue Box Ambition… ambitieux. Les têtes et les mains expertes d’entreprises locales ont fait le reste. Tout cela en bonne intelligence. Tels sont les pros du sol au (faux) plafond.

Propos recueillis par Michel Giraud
Pour Dijon-Beaune Mag #7
Photos : Christophe Remondière, sauf mention contraire

(Consulter l’épisode 1 ici)

SARL Clair (Chevigny-Saint-Sauveur)
Couverture et bardage

C’est à la SARL Clair que l’on doit cet élégant bardage bleu nuit, si caractéristiques des nouvelles Blue Box Ambition. « Nous avons fait toute l’enveloppe extérieure du bâtiment, résume le chargé d’affaires Jacky Cazzoli, exceptées les portes et les fermetures. Avec une contrainte particulière : les couleurs sont prescrites par l’architecte. Pour une unité dans les concessions, les coloris (bleu, blanc et gris), les types de bardage et leur positionnement sont imposés. À nous en revanche de réaliser étude et pose. » Belle entreprise familiale d’une vingtaine de personnes, la SARL Clair écume une bonne partie de l’est de la France. Elle a mobilisé jusqu’à 8 personnes à Saint-Apollinaire, avec la bénédiction « d’une météo clémente, qui a permis une réalisation rapide de la couverture. Les -12° C / -15° C que nous avons connus en janvier 2017 ont en revanche ralenti un peu le bardage… Mais dans l’ensemble, ce fut un chantier rondement mené. Le point fort fut le recours à des entreprises locales. C’est l’assurance de bien se connaitre et d’avancer sereinement. » Pas mieux !

Royer SA (Chenôve)
Plâtrerie et isolation

Un projet comme celui-ci représente quelques milliers de mètres carrés de placo. C’est l’affaire de Royer SA. Soit une quarantaine de personnes rattachées aux locaux de Chenôve, dont Olivier Dufour qui a géré le chantier : « Nous sommes restés 4 mois et demi sur place. L’architecte a des idées bien précises, il faut les suivre, les respecter, souvent sur des délais courts ! » La maîtrise technique de l’entreprise, à qui l’on doit des chantiers aussi bien chez des particuliers que sur de gros projets comme le CHU de Dijon, a fait le job. Cinq personnes en moyenne mobilisées : « Nous avions déjà fait la concession de Chenôve, et nous savions que les conditions de travail allaient être bonnes, d’autant plus qu’il y a eu une très bonne entente avec tous les corps de métiers. »

SARL Pascual (Quetigny)
Revêtements de sol

On ne change pas une équipe qui gagne : Éric Pascual et ses équipes étaient aussi de l’aventure à Chenôve. La société basée à Quetigny est spécialisée dans les revêtements de sol : « Ici, nous avons posé du carrelage, de la moquette et du pvc. Sans oublier des parties de faïences. Notre force, c’est de disposer, parmi nos 30 salariés, de compétences multiples qui nous permettent de multiplier les techniques. » Jusqu’à six personnes ont travaillé sur le projet SICA de Saint-Apollinaire, quatre carreleurs et deux soliers, chargés de gérer la pose des sols souples : « Il faut bien s’entendre avec les autres artisans, se parler, bien définir les choses. La coactivité est difficile pour nous, car lorsqu’on pose un sol, il nous faut place nette. Ici, l’entente fut exemplaire ! »

C2P (Longvic)
Cloisons modulaires et faux plafonds

À Fréderic Basset et C2P de gérer toutes les cloisons modulaires et faux plafonds. Une paille ! « Nous sommes spécialisés dans les chantiers professionnels dans le tertiaire et l’industrie », précise d’emblée son PDG, très vite dans son élément. « Nous avons réalisé les cloisons vitrées, les cloisons de bureau, les faux plafonds démontables. Sans oublier le mobilier des bureaux. Notre force, c’est d’être fabricant de nos produits, avec nos équipes propres qui installent. Nous sommes les seuls en Bourgogne organisés ainsi sur toute la chaine. » 22 ans d’expérience, la carte de visite est solide. Le groupe Chopard, propriétaire des concessions Peugeot de Chenôve et Saint-Apollinaire, est un fidèle compagnon de route : « C’est le septième projet que nous faisons avec lui. Nous avons déjà œuvré à Chenôve, Beaune, Pontarlier, Troyes, Salins… » Cela fait de la route. Et sans doute beaucoup de cloisons.

Alkimia (Dijon)
Menuiserie aluminium

Alkimia est née il y a deux ans à peine de la fusion de deux sociétés dijonnaises bien connues : Serrurerie Bernard et Acrem Métal. Placée sous l’expertise des ses anciens gérants Thierry Potron et Christian Charollois, Alkimia a fait de la métallerie, de la menuiserie aluminium et des façades vitrées mur-rideaux sa spécialité : « Cette nouvelle structure devait permettre de mieux nous adapter au marché actuel. La concession de Saint Apollinaire était un projet mené au départ par Acrem Métal, Alkimia a pris la suite. Nous avons réalisé l’ensemble des menuiseries alu extérieures, avec un cahier des charges strict, mais dans lequel nous sommes restés maîtres de notre produit, de sa conception et de la technique de finition. C’est une belle vitrine pour nous, à travers laquelle est valorisé le savoir-faire de notre centaine de collaborateurs qui travaillent au quotidien de la région parisienne à la région Rhône-Alpes. »

Ets Malatier (Longvic)
Lavage haute pression

En 1946, son grand-père montait de toutes pièces une société de réparation de moteurs électriques. 70 ans plus tard, Olivier Malatier poursuit l’aventure avec son frère Samuel. Le bobinage est toujours le cœur de métier, mais le chef d’entreprise a développé parallèlement une branche d’installation et de réparation d’aspirateurs, d’auto-laveuses et de nettoyeurs haute pression. C’est pour cette activité que les Établissements Malatier ont croisé la route de SICA : « Nous avons installé deux aires de lavage à même la concession, destinées à la préparation des véhicules avant la vente. C’est la première fois que nous implantons des machines d’une telle ampleur dans une concession. Nous avions déjà travaillé avec Peugeot à Pontarlier mais à plus petite échelle. C’est une belle aventure ! »

Laisser un commentaire