Street Art on the Roc : déjà un succès !

Le festival Street Art on the Roc (20-25 août) est en train de battre des records. Porté par trois artistes de talent et une programmation de qualité, il a fait de la carrière de Villars-Fontaine « the place to be » de cette fin de mois d’août. 

Par Alexis Cappellaro
Photos : Christophe Remondière, pour Dijon-Beaune Mag

« C’est la folie ! » Déjà à pied d’œuvre (c’est le cas de le dire) au petit matin, Cécile Lepers-Jobard, ravie, constate les premiers résultats de Street Art on the Roc : « Nous avons reçu plus de 1600 personnes le premier jour, soit presque le double de l’an passé, note la directrice culturelle du festival, qui a recensé 5000 visiteurs l’an passé. Si on fait ça tous les jours, on explose ! »

La fréquentation matinale est « assez fluide », ce qui permet d’apprécier au plus près le travail monumental des trois artistes et de discuter avec eux. « Ils sont adorables. Ils sont souvent sur leur nacelle, mais n’hésitent pas à descendre et discuter avec les visiteurs.« 

Étonnants clones de plâtre

Pas troublés par ces allées et venues, les personnages de plâtre moulés sur de joyeux volontaires se fondent parfaitement dans le décor. Assistés par des Compagnons du Devoir et des étudiants en école d’art, les artistes plasticiens Raphaël Petitprez, Xuefeng Chen et Bilal Hassan s’en donnent à cœur joie. « Le rendu dans la carrière est vraiment étonnant. De nombreux visiteurs veulent avoir leur clone de plâtre« , note Cécile. À ce jeu, Pierre Lignier, le maire de Villars-Fontaine, a déjà donné de sa personne.

Côté street-artistes, Hopare et Pablito Zago ont déjà bien avancé depuis dimanche. Avec une maîtrise des espaces et des techniques assez déroutante, sans parler de la rapidité d’exécution. À peine revenu d’un festival, Astro a attaqué mardi. De quoi rajouter une excitation supplémentaire avant la grande inauguration de samedi : « Tout le monde attend le résultat, ils sont nombreux à revenir pour voir l’évolution des œuvres« , constate avec plaisir la directrice.

Soirées sensorielles

Pour patienter, Vill’Art a tout ce qu’il faut. Le premier jour, expos et vente d’arts ont ravi les amateurs, avant que la carrière ne devienne une immense scène de théâtre pour un Roméo et Juliette revisité. Lundi, au rythme des ukulélés, la journée s’est conclue par une toile en plein air avec Le Petit Prince projeté directement sur la pierre millénaire. « Plus de 800 personnes ! » Mardi soir, la dégustation géosensorielle avec Cyrille Tota fut elle aussi un succès : 200 participants ont pu découvrir les subtilités des accords musique et vin grâce à ce professeur de musique, par ailleurs président de L’étoffe des Terroirs, diplômé de l’IUVV de Dijon et initié à cet art par Jacky Rigaux (absent lors de la soirée et excusé, faute d’avion pour revenir d’outre-Atlantique). La belle histoire de Michel Fugain avec un Ladoix Village 2015 en blanc, Le Sud de Nino Ferrer pour accompagner un Château Meursault 2015 en blanc, Les copains d’abord pour ce Bourgogne pinot fin 2014… « Une superbe soirée sensorielle« .

Bref, c’est promis, Street Art on the Roc a encore beaucoup à montrer. La soixantaine de personnes qui fait vivre le festival, dont l’association des Amis de Villars, s’en porte garante, encouragée par un formidable élan de curiosité : « Nous attirons les locaux de la Côte, toujours prompts au bouche-à-oreille pour passer un moment convivial, mais aussi des touristes de passage grâce aux relais des offices de tourisme. » Au bout du compte, l’essentiel est bien de se retrouver ensemble, le verre à la main, dans un endroit extra-ordinaire, pour l’art et pour Villars.

 JOUR 1

Ce diaporama nécessite JavaScript.

 JOUR 2 

Ce diaporama nécessite JavaScript.

 JOUR 3 

Ce diaporama nécessite JavaScript.

 LA SUITE DU PROGRAMME 


Infos et réservations au 06.81.04.39.38 – www.villart.fr

Laisser un commentaire