À Gilly-lès-Cîteaux, L’Orée des Vignes fait déjà parler de lui. Repris et promis à une transformation, l’hôtel vient de se doter d’un « Bistrot de l’O » qui fera honneur aux produits locaux. Cécile Reynaud à la réception et Jean-Alain Poitevin côté cuisine en sont les premiers garants.

L’Orée des Vignes, hôtel de charme. La baseline simple et efficace est à l’image de l’un de ses repreneurs Philippe Delin. Le maître-fromager n’a pas affiné bien longtemps sa réflexion au moment d’embarquer dans une nouvelle aventure : « C’était la ferme de quand j’étais petit. Je ne suis pas hôtelier mais j’ai à cœur de promouvoir notre territoire, de le mettre en avant et de faire plaisir aux gens. »

Bénédiction géographique

Et il y a de quoi faire. L’hôtel propose 26 chambres climatisées (prochainement rénovées), allant de la standard à la suite, ainsi que deux salles de séminaire et un caveau de dégustation. Signe visible de nouveauté, on a changé les couleurs et l’atmosphère intérieure, et des bornes de recharge ont été rajoutées à l’extérieur. L’Orée des Vignes est surtout un repaire touristique à très haut potentiel. Il a en effet l’atout formidable d’être situé à équidistance, environ 20 kilomètres, de la Cité de la Gastronomie de Dijon et des Hospices de Beaune. En plus d’être à un jet de bouteille du château du Clos de Vougeot, de l’Abbaye de Cîteaux et de Nuits-Saint-Georges. Une vraie bénédiction géographique pour le touriste curieux de toucher à différents aspects de la Bourgogne.

Cécile Reynaud mesure tout cela. La responsable hébergement travaille avec une petite équipe particulièrement motivée et largement féminine : Céline est la gouvernante, Aude et Sara gèrent la réception au quotidien. Cette Savoyarde arrive avec un savoir-être à tout épreuve et l’intime conviction que la mayonnaise va prendre : « Ce positionnement trois étoiles est très complémentaire avec l’offre hôtelière déjà existante, et notre nouveau restaurant sera très attractif, y compris pour les gens d’ici, car on est sûr de bien y manger à des tarifs sages. »

Inspiration locavore

Cette dernière partie est l’affaire du troisième larron, Jean-Alain Poitevin. Le chef du tout nouveau Bistrot de l’O connait très bien le village pour avoir y travaillé dix ans. « Je ne m’attendais pas à revenir un jour ici, l’amitié et l’excitation du neuf m’ont guidé », résume celui qui vient de passer sept ans au beau château de Chailly-sur-Armançon, où il a obtenu son titre honorifique de premier chef ambassadeur de la marque Savoir-faire 100 % Côte-d’Or. Accompagné de Mélanie et Joséphine en salle, le cuisinier délivre sa partition avec l’envie de faire plaisir et revendique son inspiration locavore. Ses fournisseurs ont pour nom Delin (tiens donc !), la Ferme Fruirouge, Poul’et Compagnie, Védrenne… « Et notre pain viendra de Gilly », certifie le cuisinier, attentif aussi à la création d’une boutique attenante qui regroupera les savoir-faire de producteurs, artisans et artistes locaux.

Avec sa vingtaine de couverts pour le moment et sa jolie terrasse réaménagée, le Bistrot de l’O revendique « une ambiance de maison de famille », avec des menus lisibles et maîtrisés (deux entrées, deux plats, deux desserts au choix) comme en témoigne le tout premier plat servi début juin : une volaille fondante, contenant un cœur coulant au fromage Côte-d’Or, avec ses brisures de pain d’épices. Tout cela donne l’o à la bouche, pas vrai ?

Hotel L’Orée des Vignes
Bistrot ouvert du mardi au samedi, midi et soir.
Midi : 15,50€ entrée-plat ou 19,50€ menu complet.
Soir : menu Côte-d’Or à 29,90€.
6 route d’Epernay à Gilly-lès-Cîteaux – oreedesvignes.com

Laisser un commentaire