Hep sommelier! Foire aux vins, pas foire d’empoigne

Tout au long de la semaine, dijonbeaune.fr va faire le tour des foires aux vins avec le concours de nos amis sommeliers. Mais, avant de commencer cette série de précieux conseils destinés à trier le bon grain du vin de l’ivresse des prix, voici quelques « généralités » à connaître sur le sujet.

foire-aux-vins-2013-le-calendrier-complet

Par Michel Smolarek

« Il faut bien se rendre à l’évidence, qu’en marge des foires aux vins des grandes enseignes, ce sont des œnologues, en comité restreint, qui décident de la sélection. Pour la plupart des vins, ils choisissent des vins d’un bon rapport qualité prix pour une clientèle moins avertie, que certains œnophiles plus exigeants et connaisseurs.
Le Bordelais est très présent avec de grands châteaux. Cela s’explique tout simplement par un plus grand volume à la production. La Bourgogne affiche moins de choix, par le fait que les rendements sont chez nous inférieurs à certaines grandes régions viticoles.`
Pour attirer la clientèle, certains magasins affichent des grandes appellations sur leurs catalogues avec des domaines mythiques, mais il faut savoir que cela reste des petites niches de quelques bouteilles.
Il faut par précaution sélectionner d’abord déjà les vins qui ont été médaillés, tastevinés, primés par les guides. Ces vins ont été dégustés à l’aveugle lors de différents concours nationaux, et c’est un bon choix sans aucun risque.
Pour les autres vins, on retrouve des vins de cépages souvent classés en IGP. Pour la plupart, les millésimes sont récents. Demandez toujours des renseignements aux chefs de rayon. Et laissez-vous tenter, car dans l’ensemble, les prix restent assez sages. »

A lire aussi: des vins à moins de cinq euros.

© photo DR

Laisser un commentaire