La formule est délicieusement révolutionnaire pour ce lieu habitué à recevoir en grandes tablées des chevaliers du Tastevin venus du monde entier. Un soir d’été au Clos de Vougeot, restaurant éphémère, donne aux Bourguignons la possibilité de s’approprier le mythique château.

En ce drôle d’été 2020, les bonnes habitudes reprennent. Le monde secoué par un virus tente de retrouver le chemin de la normalité. L’extraordinaire a lui aussi été soumis aux règles drastiques du confinement et du déconfinement. Avec le devoir de se réinventer, Tastevinage y compris.

L’extraordinaire, en la circonstance, est un château dont les fondations sont l’œuvre des moines cisterciens et la révélation celle de ses propriétaires suivants, fins gourmets adorateurs du dieu art de vivre. Sa cour d’honneur et sa façade Renaissance donnent la réplique aux vieux pressoirs. L’ensemble témoigne d’une délicieuse cohabitation des genres. Voilà en quoi le château du Clos de Vougeot est un lieu sans comparaison. Voilà pourquoi le château du Clos de Vougeot attire depuis si longtemps des chevaliers rabelaisiens, parés de pourpre et d’or, en provenance de tous les continents, entonnant comme leur hymne international, de vigoureux bans bourguignons.

Le château du Clos de Vougeot de nuit
La nuit tombée, le château du Clos de Vougeot s’illumine doucement. La cour d’honneur devient alors la plus belle des salles de restaurant.

Restaurant midi et soir au Clos de Vougeot : une première

En ce drôle d’été 2020, le château se réveille avec la délicate attention de surfer sur les gestes barrière pour se livrer en mode intime. Les cuisines du chef résident Stéphane Ory, pourtant habituées à servir 1200 œufs en meurette en un temps record, se plient en quatre pour le bonheur des passagers d’un voyage gourmand et merveilleux qu’on appelle « Un soir d’été au Clos de Vougeot ». Pour le déjeuner, c’est à la « Table de Léonce », en hommage à l’ancien propriétaire Léonce Bocquet, que ça se passe. Tout bonnement inédit et unique.

L’occasion est enfin donnée, entre amis proches, en couple aussi, d’emprunter un parcours savoureux entre les vieilles pierres de ce phare de la Bourgogne que la planète vineuse adule. Tout commence par l’œnothèque où s’exposent, à la manière de quelques diamants bruts place Vendôme, des grands crus légendaires aux millésimes oubliés. Un verre de crémant dûment tasteviné ou un kir ducal posent ensuite les bases d’une itinérance extraordinaire qui se poursuit à proximité du mythique porteur de Bénaton sculpté par Henri Bouchard. L’histoire des frères convers se raconte alors par l’incarnation d’un Dom Goblet, que l’on fait revivre par hologramme (le comédien Eric Laugérias est impeccable dans le rôle) sur les murs qu’il habite.

S’approprier le château

En ce drôle d’été 2020, Vougeot se pare des vertus de l’intimité. Et fait tinter la cloche qui, à chaque fois, marque le temps de changer de lieu et de passer au plat suivant. Il pourrait y avoir, comme au premier soir d’été qui nous servit de test, des œufs de caille des terres de Bresse accompagnés d’un rully blanc 1er cru Rabourcé 2017. Ou bien une truite marinée, miroir à l’orange, cannelloni de saumon avec un meursault 1er cru Perrières 2014. Voire un quasi de veau fermier à la tomate sublimé par un savigny rouge. Sans parler de ce Vougeot 1er cru Clos de La Perrière 2013 venu saluer les bons fromages du jour.

Peu importe le menu, l’une des grandes vertus du château, c’est de savoir se renouveler tant dans l’assiette que dans les verres. Il faut donc faire confiance aux scénaristes de la soirée et se laisser emporter par une visite guidée qui chérit autant les papilles que le cerveau. Quand un café bio du Honduras signe la fin de ce voyage entre l’histoire et les saveurs, chacun s’apprête à repartir avec la certitude d’avoir vécu quelque chose de différent. Le genre de chose dont on se souviendra longtemps.

En ce drôle d’été 2020, les bonnes habitudes reprennent, certes. Mais c’est le moment ou jamais de s’approprier entre Bourguignons ce lieu mythique habituellement dédié à ses fans venus du monde entier. L’occasion est unique.


Un soir d’été au Clos de Vougeot, restaurant éphémère ouvert tout l’été les jeudis, vendredis et samedis soir. Deux formules :
Au fil de la Bourgogne, 5 plats, 5 vins à 145€.
Sur la route des Climats, 5 plats, 5 vins dont 2 grands crus à 195€.

La Table de Léonce, du mardi au dimanche. Deux possibilités :
– Visite guidée à 10h30 et dégustation-déjeuner à partir de midi.
– À partir de 12h30 dégustation-déjeuner puis visite guidée de 14h30.
(Visite guidée facultative)
Formules déjeuner + 4 vins à 75 €, 6 vins (dont 2 grands crus) à 105€, enfant -16 ans à 30€.

> Réservations au 03.80.62.86.09 ou en ligne.

Laisser un commentaire