Les climats de Bourgogne sont universels!

Surprise! Ce ne sera pas un site culturel mais un paysage culturel bourguignon qui sera inscrit au patrimoine universel de l’Unesco. Les Climats de Bourgogne ont gagné en changeant de catégorie, avec panache et un certain goût pour le suspense…

Sans titre-20

Par Dominique Bruillot

17h22, samedi 4 juin 2015, Bonn, Allemagne. Aubert de Villaine se laisse déborder par les félicitations. Il se fait même un peu rappeler à l’ordre. Pas le genre de la maison pourtant. Mais l’homme des Climats de Bourgogne, immuable habituellement, ne peut contenir sa joie pour ce « vignoble regardé par tous les vignerons du monde comme le berceau de la viticulture et du terroir », pour ces « climats, un « bien » complexe à appréhender. » Puis de conclure: « Je pense à tous ces vignerons qui ont façonné nos terroirs depuis 2000 ans, à la responsabilité que nous avons tous de conserver l’intégrité et l’authenticité du territoire. »

Sans titre-5

Pourtant, rien ne semblait joué quelques minutes auparavant…

16h38, samedi 4 juin 2015, Bonn, Allemagne. La question des Climats de Bourgogne est posée devant l’assemblée de l’Unesco via une dense et factuelle présentation du dossier. Avec, au final, une recommandation des experts Icomos: finaliser le plan paysager des carrières et veiller sur l’extension du sud de Beaune. Dans la foulée, le Portugal et le Vietnam rejoignent Icomos en évoquant l’inscription des Climats de Bourgogne en tant que paysage culturel.

Sans titre-2

Unanimement, se fondant sur l’avis des experts, les nations interrogées reconnaissent la VUE du bien proposé, autrement dit sa « valeur universelle ».  Liban, Portugal, Inde, Vietnam, Sénégal, Corée, Pérou, Turquie, Japon abondent tour à tour dans ce sens, laissant aux représentants de la France le soin de répondre sur les points soulevés. La Colombie surenchérit en soulignant le rôle de l’Etat partie dans ce dossier, l’Algérie évoquant à ce titre l’excellente collaboration entre Icomos et la France.

La protection est donc la question sensible du dossier, à travers des instruments réglementaires à mettre en place et la nécessaire vigilance de l’Etat. Face à la demande, le représentant de la France rappelle toutefois que « ces carrières ne se situent pas dans la partie centrale du site mais dans la zone tampon; elles sont aussi anciennes que le site, elles participent du caractère exceptionnel de l’habitat. »

Au bout du compte, malgré la lourdeur de quelques amendements qui justifient la requalification, les climats, nos climats, accèdent à la consécration suprême, l’universalité. Dès demain, on vous dira ce qui va changer après ça! En attendant, sortez les meilleurs climats de vos caves!

photo bache climats sur tour philippe le bon 2

 

A lire aussi :

http://www.dijonbeaunemag.fr/la-champagne-taclee-par-un-poete-bourguignon/

http://www.dijonbeaunemag.fr/unesco-dix-bonnes-raisons-dapprecier-une-inscription-le-double-jackpot-de-dijon/

http://www.dijonbeaunemag.fr/jeudi-cest-paulee-pour-tous-a-meursault/

http://www.dijonbeaunemag.fr/climats-de-bourgogne-la-fierte-des-elus/

Laisser un commentaire