Hospices de nuits: Patrick Timsit et le pinot au service du cerveau

ICML’an passé, 31 400 euros avaient été reversés à Sonia Rolland et son projet d’école au Rwanda. En 2014, c’est l’Institut du cerveau et de la moelle épinière, représenté par le Professeur Saillant, le chirurgien de « schumi », qui sera le bénéficiaire de la vente de la pièce de charité des Hospices de Nuits-Saint-Georges dimanche prochain. Patrick Timsit fera monter les enchères.

Il y a quelques semaines encore, il était à Grenoble au chevet de son « ami » Michael Schumacher. Les plus grands sportifs sont passés entre ses mains : le footballeur Ronaldo, le rugbyman Dan Carter, etc. Pendant trente ans, le Professeur Gérard Saillant a dirigé le service de chirurgie orthopédique, traumatologique et réparatrice de la Pitié-Salpêtrière à Paris. C’est aussi lui qui, avec deux autres confrères, comme lui de réputation mondiale, les Professeurs Yves Agid et Olivier Lyon-Caen, a décidé, en 2005, de créer l’Institut du cerveau et de la moelle épinière (ICM), une fondation privée, reconnue d’utilité publique.

« Les troubles neurologiques affectent près d’un milliard de personnes dans le monde. Avec le vieillissement de la population, ce chiffre va encore augmenter, précisent les documents de l’ICM qui rajoutent : chaque année dans le monde, 50 millions d’individus sont blessés, ou deviennent invalides à la suite de traumatismes secondaires des accidents de la circulation, avec une grande fréquence des traumatismes crâniens et médullaires. Ces chiffres sont aussi appelés à augmenter considérablement d’ici 2020. » En 2010, l’institut s’est installé dans un centre de recherche ultramoderne de 22 000 m2, sans équivalent dans le monde, au cœur de l’hôpital de la Pitié-Salpêtrière. 600 chercheurs et techniciens y travaillent. « Chercher, trouver, guérir », répète souvent comme un credo le Professeur Saillant, qui préside l’institut. Les champs d’investigation sont multiples : du vieillissement à l’épilepsie, de la sclérose en plaques aux maladies de Parkinson, Alzheimer, la dépression, la schizophrénie, sans oublier les traumatismes de la moelle épinière.

« L’objectif est de comprendre les causes et les mécanismes des grandes pathologies du système nerveux », poursuivent les responsables de l’institut, et de proposer des traitements nouveaux et spécifiques dans une perspective à court terme. Grâce aux progrès de la recherche en neurosciences, le traitement des maladies du système nerveux qui était surtout considéré comme symptomatique et palliatif deviendra plus efficace, et pourra être préventif et curatif.

Le 16 mars, au Clos de Vougeot, le bénéfice de la vente de la pièce de charité – 228 litres d’un nuits 1er cru Les Didiers, cuvée Cabet – sera entièrement reversé à cette mission. L’argent servira à financer les travaux de recherche, également les outils pour les mener à bien. Symboliquement, c’est en pleine semaine du cerveau en France qu’aura lieu cette vente 2014 à Nuits. Le comédien et humoriste Patrick Timsit en sera le parrain. http://icm-institute.org

 

À lire aussi : Hospices de Nuits : du porcelet et des CorvéesHospices de Nuits : pâté en croûte de caille pour les DidiersHospices de Nuits : meurette d’escargots pour les Saint-Georges, Cette bougie qui éclaire les Hospices de Nuits. Vente des vins de Nuits, un semi-marathon au top fémininVente des vins de Nuits : show cacao !Vente des vins de Nuits: carnet pratique.

Laisser un commentaire