La rétro de la semaine

© Studiomag

© Studiomag

Plus concentré qu’une tomate, plus rapide que l’éclair mais moins bourré de poncifs, c’est la rétro de la semaine : une semaine sainte, Saint-Vincent oblige !

On en a fait tout un plat, frôlé l’indigestion, mais lundi, on a rappelé aux jeunes générations que la quenelle est avant tout un truc qui se mange ! Si si ! Passée des tables populaires aux menus gastronomiques comme la quenelle de Saint-Jacques dont on vous dévoile les secrets.

Mardi, c’était la journée du président et de la première dame. Eh non ! Il ne s’agissait pas des lutineries élyséennes mais de la première femme à présider le prochain salon littéraire Livres en Vignes en septembre prochain : Dominique Bona (de l’Académie française !), tandis que François Hollande a remis une vieille idée sur le métier : la fusion des régions Bourgogne et Franche-Comté.

On aurait pu aussi fusionner avec la Champagne, mercredi, qui avec les Climats du vignoble de Bourgogne voit son terroir candidat au Patrimoine mondial de l’Unesco. Si on ne sait pas qui a inventé le champagne, on sait en revanche que ce sont des bœufs bourguignons qui ont transporté en 1889 le plus grand tonneau français de champagne, construit par la maison Mercier jusqu’à l’exposition universelle de Paris. 160 000 litres de bulles et 20 tonnes à la force du Charolais, santé !

Welcome in Dijonwood jeudi. Humphrey Bogart de la Bourgogne, Daniel Fernandez tient le premier rôle d’un polar américain 100% Dijonnais, Noir, en noir et blanc et en anglais s’il vous plaît ! Un hommage de Nicolas Vernet au polar des années 50.  Le tableau Paysage de montagne, du flamand Joos de Momper aura lui passé 60 ans dans les réserves du Musée des Beaux-Arts de Dijon avant de rejoindre le Louvre : spolié par les nazis, il va être rendu à ses propriétaires.

Vendredi la la la la lalalalalèreu, la Bourgogne a le vent en poupe : aux USA pas moins de six producteurs vendent le terroir au Winter Fancy Food show de San Francisco tandis qu’on découvre que les bourgognes ont plus la cote que les sociétés du CAC 40.

Samedi et dimanche, Saint-Aubin a accueilli le patron des vignerons et les Chevaliers du Tastevin pour la traditionnelle Saint-Vincent tournante. En direct du saint des Saints, dijonbeaunemag.fr vous a fait suivre la messe, le cortège et tout le saint-frusquin d’une Saint-Vincent réussie. Le tout dans un froid digne des saints de glace mais ça, ce sont les risques du métier…

Laisser un commentaire