VIDÉO | Rognons à la cheminée à l’Auberge du Vieux Vigneron

Cette semaine, Bourgogne Magazine vous fait découvrir l’Auberge du Vieux Vigneron de Corpeau. Le cadre chaleureux et la cuisine à la cheminée en disent long sur l’âme de ce lieu…

En 1994, un vigneron de Corpeau crée une auberge dans sa maison familiale pour partager des bons moments avec ses copains vignerons. En toute simplicité. Une omelette garnie, de la bonne charcuterie et du bon vin. Presque 30 ans plus tard, son fils Jean-Charles en a fait un restaurant reconnu de la Côte de Beaune.

Cuisson à la cheminée

On y vient d’abord pour son cadre chaleureux : des magnifiques poutres apparentes, des murs en pierre de Bourgogne, une cheminée qui crépite et réchauffe le dos des clients, et des cadavres de (très) belles bouteilles posées sur des vieilles commodes. On y vient aussi pour sa cuisine traditionnelle et, chose de plus en plus rare, ses viandes cuites à la cheminée. Sylvain Ferré, chef de l’Auberge du Vieux Vigneron depuis 19 ans, met à l’honneur les abats. « J’espère que les générations futures continueront à manger des abats. D’ailleurs, ce sont des viandes très abordables financièrement », souligne Gauthier Pajona, reporter-gourmet de Bourgogne Magazine.

Vive les abats

Jamais sans sa sauce gribiche, la tête de veau fond en bouche. Les ris de veau, simplement servis en persillade, sont croquants à l’extérieur et moelleux à l’intérieur. Tandis que les rognons, après un passage express sur le gril de la cheminée, arrivent dans l’assiette parfaitement rosés et nappés d’une belle sauce moutarde. Une cuisine réconfortante qui ravira les amoureux de viande. Le midi, le menu du jour est à 17 euros (entrée-plat-dessert) mais il est conseillé de réserver !

Pour accompagner ces bons mets, les vins du domaine maison (mais pas que) à prix abordable. Du bourgogne aligoté à 22 euros à l’auxey-duresses à 42 euros, on peut se faire plaisir avec des vins locaux sans trouer son porte-feuille. À découvrir dans l’épisode 5 de À Table avec Bourgogne Magazine.

🎥 « À Table avec Bourgogne Magazine », des vidéos gourmandes et militantes

Depuis de nombreuses années, Gauthier Pajona traverse la Bourgogne à la recherche de petites pépites. Cette bible vivante des restaurants bourguignons a décidé de partager ses adresses préférées (et d’en découvrir de nouvelles) avec les abonnés de Bourgogne Magazine. De l’auberge de bord de route à l’étoilé Michelin, rien n’échappe à ce reporter-gourmet. Cette rubrique, aussi gourmande que militante, met en avant les restaurateurs et artisans de la région qui proposent une cuisine maison et en circuit court.

👉 À retrouver sur les réseaux de Bourgogne Magazine : YouTube, TikTok, Facebook et Instagram.

1️⃣ Une jolie auberge de bord de route dans l’Yonne : Chez Lucie – Dicy
2️⃣ Andouillette, cuisses de grenouille et brèves de comptoir en Saône-et-Loire : La Coq Aie Try – Matour
3️⃣ Aligot, saucisse à l’huile et truffe au porto dans l’Yonne : Brasserie de la Gare à Sens
4️⃣ Entrecôte charolaise mâturée en Saône-et-Loire : Bistrot du Quai (Frédéric Doucet) à Charolles
5️⃣ Abats et viandes cuites à la cheminée : Auberge du Vieux Vigneron à Corpeau
6️⃣ Jambon du Morvan, pâté croûte et andouillette à la ficelle : Boucherie Lièvre à Clamecy
7️⃣ Côte de bœuf cuite au feu de bois et frites maison à la graisse de bœuf : Auberge du Coteau à Villars-Fontaine
8️⃣ Tête de veau et fromage d’Époisses dans l’Avallonnais : Bambou’s Café à Savigny-en-Terre-Plaine
9️⃣ Épisode spécial vin jaune dans le Jura : Les Caudalies à Arbois et la fromagerie de La Ferté
🔟 Ils font revivre l’esprit bistrot de pays : Franquette à Couchey

@bourgognemagazine 🤩 À TABLE #5 Des magnifiques abats cuits à la cheminée, des vins du domaine maison à prix abordable… Bienvenue à l'Auberge du Vieux Vigneron ! 💶 Menu du midi à 17 euros (entrée-plat-dessert) 📍 18 route de Beaune 21190 Corpeau 🎥 Amaury Lebeault #pourtoi #foryou #foryoupage #bourgogne #restaurant #food #france #frenchfood #gourmet #vin #wine #burgundywine ♬ son original – Bourgogne Magazine