Municipales, candidats sur le gril: Alain Suguenot (Beaune)

© Jean-Luc Petit

© Jean-Luc Petit

Depuis 1995, le député-maire UMP Alain Suguenot règne sans conteste sur son fief beaunois. Et compte bien conserver son siège de premier magistrat de la ville. Il a choisi le jour de la Saint-Valentin pour déclarer sa candidature et sa flamme à ses administrés : «J’aime Beaune passionnément et je veux le meilleur pour notre ville.»

Quelle serait votre définition de « l’art de vivre » ?
L’art de vivre c’est bien sûr en premier lieu la qualité de vie. C’est à Beaune, l’Art de Ville, l’art de bien vivre sa ville.

Selon vous, existe-t-il un art de vivre « à la bourguignonne » ? Si oui, comment le qualifieriez-vous ?
Sincèrement oui. La gastronomie, le vin, la douceur de vivre, l’amour de nos terroirs, les femmes et les hommes, qui les façonnent.

Si la loi Evin venait finalement à interdire Internet comme support de communication pour le vin, seriez-vous prêt à monter au créneau avec votre écharpe de maire ?
Je suis l’auteur des amendements qui ont permis de communiquer sur le vin sur Internet. Je me bats donc avec mon écharpe de député.

Les vins de Bourgogne sont de plus en plus chers, les prix des vignes s’envolent… Faut-il mettre en place des mesures pour protéger la transmission des domaines viticoles au sein des familles bourguignonnes ?
Il est indispensable de protéger la transmission. Nos vignerons doivent pouvoir continuer à vivre du fruit de leur travail.

Symboliquement, le gigot du dimanche incarne les vertus familiales traditionnelles. Sacrifiez-vous volontiers à cette tradition dominicale ? Le cas échéant, quelle bouteille ouvrez-vous pour l’occasion ?
Mes week-ends sont assez occupés, mais le repas de famille peut être sacré. Un beaune Champimonts.

Etes-vous capable de préparer un plat qui fera l’unanimité et pour lequel personne ne pourra contredire votre savoir-faire culinaire ?
Je crains de faire l’unanimité contre moi quand je me mets aux fourneaux.

Dijon, Nuits et Beaune sont des villes proches, mais très différentes. Selon vous, qu’est-ce que votre commune possède que les deux autres n’ont pas ?
A l’heure du classement au patrimoine mondial des Climats du vignoble de Bourgogne, c’est la complémentarité que je voudrais mettre en avant.

Escargots pour tous : entre un escargot d’origine africaine (Helix aspersa aspersa ou petit gris) élevé en Bourgogne et un escargot de Bourgogne (Helix pomatia) élevé en Hongrie, lequel préférez-vous ?
Elevé en Bourgogne. C’est tout le sens du « goût d’ici » que j’ai créé pour défendre le charolais et les yaourts du Pays beaunois.

Dans la ville où vous êtes candidat, quel est selon vous le monument qu’il faudrait sauver en priorité, et pourquoi ?
S’il était menacé, ce qui n’est pas le cas, l’hôtel-Dieu. Mais bien sûr toute la ville et son patrimoine.

Dijon et sa moutarde, Nuits et sa Côte, Beaune et ses hospices… Les clichés ont la vie dure, faut-il s’en débarrasser pour les dépasser ?
Si le cliché est positif, non. Mais, cela fait longtemps que nous cultivons d’autres valeurs. Ville de festival, Ville jardin, entreprenante…

Je suis un touriste qui arrive dans votre ville par le train. Dès la sortie de la gare, qu’est-ce qui me fait dire que je suis dans une commune douée pour l’art de vivre ?
Avant même la gare, la seule évocation de Beaune a une résonance épicurienne. Et ce n’est pas qu’un cliché…

Vous venez d’être élu et vous fêtez ça avec vos proches : où, comment, avec qui et avec quoi ?
Dans un établissement de la ville, avec toute l’équipe qui s’est investie et une bouteille de saint-aubin.

A 62 ans, cet avocat de métier, député-maire de Beaune depuis près de 20 ans, fait partie des grandes figures de la politique bourguignonne. Grand amateur de vieilles pierres (il vit lui-même dans un ancien château médiéval du Pays beaunois), il pose ici dans l’ancienne salle à manger du célèbre hôtel-Dieu de Beaune, pour un tête-à-tête imaginaire avec le créateur de ces lieux, le chancelier des ducs de Bourgogne, Nicolas Rolin.

 

Lire aussi : Municipales, candidats sur le gril : Isabelle de Almeida (Dijon)Municipales, candidats sur le gril : Edouard Cavin (Dijon)Municipales, candidats sur le gril : Alain Houpert (Dijon), Municipales, candidats sur le gril : David Lanaud du Gray (Dijon)Municipales, candidats sur le gril : François Rebsamen (Dijon)Municipales, candidats sur le gril : Daniel Carrasco (Nuits-Saint-Georges)Municipales, candidats sur le gril : Alain Cartron (Nuits-Saint-Georges)Municipales, candidats sur le gril : Didier Proriol (Nuits-Saint-Georges)Municipales, candidats sur le gril : Jacques-Hervé Riffaud (Beaune)Municipales, candidats sur le gril : Jacques Thomas (Beaune),

Laisser un commentaire